Le Geai des Chênes.

Nicheur sédentaire commun et migrateur rare, le Geai des Chênes vit partout dans les zones boisées riches en chênes, jusque dans les parcs et jardins. On l’aperçoit souvent au sol, mais il s’envole rapidement s’il est dérangé en poussant son cri d’alerte. Certaines années, de nombreux Geais arrivent d’Europe de l’Est. Son nid est construit dans un arbuste ou un buisson haut, à l’aide de branchettes, d’herbe et de poils. Jusqu’à 7 oeufs couvés 2 semaines. Envol des jeunes, nidicoles, à 3 semaines. Il se nourrit essentiellement de glands (dont il cache une partie en automne, pour l’hiver, dans les sous-bois, prairies ou jardins); autres graines, insectes, vers et parfois des oisillons. Son mode de déplacement au sol, par petit bonds, le distingue des pigeons. Sa capacité à imiter les cris de la Buse variable peut tromper. Cri typique d’alerte « krèèè ». En bandes, à l’automne et au printemps: sarabandes bruyantes ponctuées de cri variés. Nom latin: Garrulus glandarius.

Auteur : 2nisfotos

Photographe amateur, fou de montagnes et de randonnées. Vivre l'instant présent et profiter de la vie, de sa famille et de ses amis !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s